2 - SES HUILES AU PAYS BASQUE

Nous voici au pied de la montagne , débutons l'ascension .

il nous faut d'abord selon le sujet , l'inspiration , choisir la taille et surtout le type de châssis.

Choisir un format plus ou moins carré = figure ?

Rectangulaire = paysages ?

ou un peu plus allongé = marine ? .

Après ce faux plat , et cette sélection , c'est là que nous connaissons le syndrome ,

syndrome de la toile blanche , comme l’écrivain.

Nous devons dépasser cette angoisse , cette peur désignée

par le terme barbare de leucoselophobie .

Suis-je atteint ?

Se servir de ces instants de creux , d'incertitudes , pour prendre du recul ,

respirer , écouter pourquoi pas de la musique ..?

J ' ébauche , je croque , je dessine , c'est parti

gérer ses peurs , son énergie, le camp de base est en place .

Ensuite..... , ensuite , il faut recouvrir de couleurs de matières ces lignes ,

les faire disparaître , c'est une déchirure .

Commençons en haut à gauche comme l'écriture ,

on s'apaise , le sujet prend forme .

Les couleurs s'accumulent , se superposent , se mélangent ,

pas vraiment satisfait , on recommence , on s'applique jusqu'au terme de l'ascension .

Nous voici , au sommet de la réussite ..? de notre art ..? ce serait faux.

Non plutôt une satisfaction d'avoir atteint son but ,

d'avoir réalisé une oeuvre qui plaira et fera plaisir ..

donner du plaisir à une personne seulement ,

partager c'est merveilleux.

Célébrons donc notre succès , épicurien que nous sommes , que je suis ,

heureux d'être au jour et d'y voir clair .

Jacky Savoyat Peintre Autodidacte.